C’est depuis quelques années le cocktail tendance qui s’invite aux apéritifs et dans toutes les fêtes. Des bars à cocktails select de Saint-Tropez aux terrasses parisiennes en passant par les restaurants d’altitude, le spritz est devenu partout un incontournable. Servi dans de très grands verres remplis de glaçons, il est au goût d’aujourd’hui et illumine les tables par sa couleur rouge ou rouge-orangé. Mais d’où nous vient cette boisson fraîche et peu sucrée qui a devancé les cocktails à base de gin, de whisky ou de vodka ? 

Histoire du Spritz

Né en Vénétie où il est une véritable tradition, voire une religion, ce cocktail alcoolisé nommé aussi spritz veneziano, a été créé au XXème siècle pour répondre au goût des Autrichiens et des Allemands. La Vénétie était alors occupée par l’empire autrichien et les militaires étaient habitués à la bière, moins alcoolisée que les vins de la région. Ils demandaient donc d’allonger le vin blanc local d’eau gazeuse. Spritzen (gicler, éclaboussure, en allemand) est donc à l’origine du nom du spritz, consommé en apéritif depuis de nombreuses années dans toute l’Italie. Si sa recette a évolué aujourd’hui avec l’ajout d’un alcool, le plus souvent rouge, le spritz est encore servi à Trieste et dans les pays d’Europe de l’Est uniquement composé de  vin blanc effervescent et d’eau de seltz.

Spritz
Spritz

Dégustation du Spritz

Le spritz que nous dégustons aujourd’hui à l’apéritif, est l’association d’un vin blanc pétillant avec de l’eau gazeuse et un alcool amer. Il doit toujours être servi avec des glaçons, une rondelle d’orange immergée dans le verre et parfois une olive. Les bartenders, restaurants et cafés ont tous leur recette, mais la plus répandue, celle recommandée par l’International Bartenders Association, est constituée de Prosecco, de bitter et d’eau gazeuse. Les meilleures proportions sont : 6cl de Prosecco, 4cl de bitter (Aperol ou Campari) et un trait d’eau gazeuse. Le spritz Aperol plus sucré que le spritz Campari est appelé Spritz dolce en Italie. Celui au Campari est nommé Spritz bitter.

Si le spritz peut aussi être composé de Biancosarti, de Ramazzotti, de Rondo ou de Select, comme parfois chez nos amis transalpins, certains barmen marient de la liqueur de mélisse ou de fleur de sureau avec du Prosecco, c’est alors ce que l’on nomme le cocktail Hugo ou le Spritz Saint-Germain. 

Si le Prosecco est de loin le plus utilisé pour réaliser un Spritz dans les règles de l’art, c’est tout simplement parce qu’il s’agit du vin blanc effervescent italien qui lui a donné son succès mondial. Les puristes disent que c’est le vrai goût du Spritz. Il existe trois types de Prosecco : le Brut (plus sec), l’extra dry (légèrement moins acidulé) et le Dry (plus doux, car plus sucré). Certains établissements remplacent toutefois le Prosecco par un autre vin pétillant (crémant ou Champagne). L’eau gazeuse qui convient le mieux au Spritz, si l’on n’a pas d’eau de seltz, est la San Pellegrino, mais le Perrier peut aussi bien être utilisé pour ce cocktail.

La recette pour réaliser et réussir son Spritz

Dans un très grand verre à pied, versez :

  • 6cl de Prosecco
  • 4cl d’Aperol ou de Campari
  • 2cl d’eau gazeuse

Remuez, puis ajoutez beaucoup de glaçons, une rondelle d’orange (dans le verre) et une olive.

 

logo on-wine

Newsletter On-Wines 📩

Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle pour recevoir les derniers conseils, des promos, des astuces sur le vin et des cadeaux exclusifs. En vous inscrivant, bénéficiez de -10% sur votre première commande !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

On-Wines, achat de box de vins par abonnement, ateliers de dégustation en ligne et une cave avec des sélections de vins engagés.

Vérification de votre âge

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous certifiez être majeur et en conformité avec la législation de votre pays en matière de consommation d’alcool.

Ou

Consommez de manière responsable.